MONTENEGRO STORE

30.07.2006


Une nouvelle rubrique dans ce site vous permet désormais d'acheter des cartes postales, des gravures, des journaux, des coupures de presse, des livres,... On commence avec de splendides cartes postales sur le thème "Les gens", les autres catégories seront ajoutées dans quelques jours. Cliquez ici pour accéder au Montenegro Store.



LES MONTÉNÉGRINS DE FRANCE CRÉENT UN MOUVEMENT EUROPÉEN POUR LE MAINTIEN DE LA FÉDÉRATION SERBIE-MONTÉNÉGRO

14.03.2005

Le samedi 19 mars à 14 h à Paris, dans la salle de réunion de l'Église Saint-Sava, 23, rue de Simplon (18e), se réuniront des Monténégrins français et européens pour constituer un "Mouvement Européen de la Diaspora Monténégrine" pour la préservation de la fédération Serbie-Monténégro. Plus d'infos (en serbe) ici...

...

APPEL AU SOUTIEN MORAL ET FINANCIER DES INSTITUTEURS ET PROFESSEURS LICENCIÉS POUR AVOIR VOULU PROTÉGER LA LANGUE QUE LES MONTÉNÉGRINS ONT TOUJOURS PARLÉ : LE SERBE.

18.10.2004

Tandis que 60% de la population du Monténégro (et donc une majorité écrasante de Slaves) ont affirmé lors du dernier recensement parler la langue serbe, le gouvernement indépendantiste persiste et signe dans une politique ridicule de déserbisation alors que la culture serbe ou serbienne et l'histoire monténégrine sont indissociables.

Dernier coup de force de ce gouvernement de science-fiction: les enseignants n'enseigneront plus désormais le serbe mais la... "langue maternelle" (materni jezik). À ce que je sache, les Américains n'ont pas peur de parler l'anglais, les Belges affirment fièrement parler le français (si pas mieux que les Français dans certains cas), tout comme les Suisses ou les Luxembourgeois.

Sur ce site j'ai toujours fait attention à ce que la correction s'impose mais au vu des derniers événements (adoption d'un drapeau qui n'a jamais été celui du Monténégro mais des garnisons militaires, adoption d'un hymne des années 1920 et d'inspiration fasciste qui n'a rien avoir avec l'histoire du Monténégro), j'y vais tout de go : ce gouvernement est composé d'une bande de crétins qui n'a pas peur de se ridiculiser aux yeux des politiciens, historiens, linguistes du monde entier et face à tout ce que l'on peut imaginer comme sommités des sciences humaines...

Le site Njegos.org présente un manifeste pour la défense de la langue serbe mais aussi et surtout des articles de soutien au professeur de tous les niveaux d'enseignement de la ville de Niksic qui se sont opposés à cette réforme contre-nature et qui ont été licenciés par le gouvernement malgré les manifestations, pétitions,... Les coordonnées pour aider financièrement ces professeurs au chômage sont aussi publiées.

Le Premier Ministre Milo Djukanovic est le premier à avoir menacé les enseignants de licenciements. On ne l'a pas vu aussi vindicatif et expéditif lorsqu'il s'agissait (et s'agit toujours) de licencier les policiers et enquêteurs qui ne "trouvent pas" les exécutants et commanditaires d'assassinats politiques ou mystérieux, ou les policiers rendus et reconnus coupables de trafic de drogue, d'êtres humains, etc.

"The Law on the People's Schools in the Princedom of Montenegro is published in February 2nd 1907. The second edition of the Law was published in the Kingdom of Montenegro in 1911. In the paragraph 1 it is said that the mission of the People's schools is spreading of Serb literacy. In the paragraph 26 it is said that the school subjects are: Christian Science, Serb History, Serbian Language, Church-slavic reading, Drawing and Calligraphy , Singing (secular and religious), Gymnastic and Children's Games, Geography, Nature Study, Field and Domestic Economy, Hygiene, Arithmetic and Geometry and if it is possible The Hand Work and Domestic Farm. The People's school in Montenegro is also called - The Serb People's School (paragraph 13)." En savoir plus.

...

RECENSEMENT AU MONTÉNÉGRO

23.12.2003

Les résultats du recensement organisé en novembre 2003 donnent des résultats étonnants compte tenu de l'image que le gouvernement donne du Monténégro. Malgré la plus grande campagne de nationalisme artificiel ces six dernières années, le nombre de personnes qui se sont déclarées de nationalité "monténégrine" s'est effondré, le nombre de "Serbes" a été multiplé par trois. Pourtant, tout s'explique, tout est dans l'ordre des choses...

On en discute ici.

Résultats avec graphiques sur www.diaspora.cg.yu

...

TRÈS BEAU LIVRE SUR LE MONTÉNÉGRO

12.09.2003



Branislav Strugar, photographe reconnu (et aussi fournisseur des images de ce site), vient de publier un beau livre avec des photos d'une qualité exceptionnelle. Chaque coin du Monténégro qui se distingue par sa beauté ou son intérêt général est décrit par des photos fruits d'une longue étude et de quelques heures passées dans un hélicoptère.

Cliquez sur l'image
pour voir la version élargie
de l'extrait en anglais.

Cliquez sur l'image
pour voir la version élargie
de l'extrait en serbe.

Connaissant parfaitement les phénomènes météorologiques et les couleurs qui en résultent dans notre beau pays, Strugar nous propose des clichés qui racontent une histoire que l'on scrute longuement dans les moindres détails. Les textes sont relativements courts et enrobent de nombreux médaillons décrivant des détails (icônes, bas-relief, objets, sculptures,...).

Montenegro
Branislav Strugar
Studio Strugar
Belgrade 2003
19,5 x 26,5 cm
120 pages - 260 photos
Prix : 40 euros

Veuillez bien suivre les instructions sur le formulaire PayPal qui va s'afficher. Si vous êtes déjà membre de PayPal, l'opération s'effectuera en un tour de main. Si vous n'êtes pas encore membre de PayPal, vous verrez cette phrase :

alors le processus classique d'achat en ligne (formulaire) sera enclenché.

Sur le formulaire, suivez bien les instructions, notamment :

- lorsque vous verrez ce lien sur le formulaire demandant si vous habitez en-dehors de États-Unis. Si c'est le cas, cliquez sur "Outside the US ?" et le formulaire international s'affichera. Sinon, continuez.

- bien recopier le code qui s'affichera sur le fond grillagé, c'est une procédure de sécurité.

--

Cliquez à présent sur le bouton ci-dessous pour acheter le livre pour 40 euros tous frais compris. Vous verrez s'inscrire le mot "Papillon" et l'adresse "papillon@milic.com", c'est tout à fait normal. PayPal est reconnu comme l'un des systèmes de paiement par Internet les plus sécurisés. Finalement, n'oubliez pas d'indiquer la version que vous souhaitez recevoir : anglaise ou serbe.

L'ACHAT DU LIVRE EST MOMENTANÉMENT SUSPENDU EN RAISON DE LA RUPTURE DU STOCK. NOUVEL ARRIVAGE EN SEPTEMBRE 2007. POUR ÊTRE PRÉVENU DE LA DISPONIBILITÉ, CLIQUEZ ICI. MERCI !

--

Il faut compter 30 jours calendrier ou moins pour que le livre vous parvienne.

Vous avez une question ?

...

PHOTOS DE VACANCES

05.09.2003



Et oui... Impossible de garder rangé l'appareil photo lorsqu'on explore son pays dans, parfois, des coins reculés... Cliquez Ici

...

MONTENEGRO : THE DIVIDED LAND

28.11.2002



Les Monténégrins ont pendant des siècles et des siècles clairement affirmé leur appartenance à la nation serbe et à la religion orthodoxe. C'est en 1945, sous l'oppression communiste, que beaucoup de choses changent: tout un système politique, culturel, sociologie et éducatif a été mis en place pour obliger les Monténégrins à se proclamer comme "Monténégrin" et non comme "Serbe" dans le seul but de réduire la sphère d'influence serbe dans la Yougoslavie titiste.

Thomas Fleming raconte dans son livre très documenté MONTENEGRO : THE DIVIDED LAND (en anglais) l'histoire de ce peuple qui s'est longtemps battu pour défendre son identité et sa foi, et comment il subit, depuis la Seconde Guerre Mondiale et encore aujourd'hui sous le gouvernement de Milo Djukanovic, la plus grande entreprise de révisionnisme historique sciemment organisée par les institutions d'un pays.

Un livre indispensable pour comprendre la trame politico-historique qui est en train de se tisser au Monténégro.

The Rockford Institute

...

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

20.10.2002

Les Monténégrins sont donc amenés à renouveler le parlement de la République pour la sixième fois en douze ans. Après les élections municipales du 15 mai dernier, l'Alliance Libérale (LSCG) n'a finalement pas aidé la coalition DPS/SDP menée par le Président Djukanovic. Les Libéraux ont, dans un mouvement qui n'avait finalement rien d'étonnant, choisi de ne pas supporter ce qu'elle considère comme "une mafia au pouvoir" et préféré s'associer au niveau local ET national avec leurs ennemis de toujours, les partis unionistes pro-serbes.

Depuis juillet donc (après les tractations post-électorales et la signature "traître" de l'accord de création de l'union serbo-monténégrine), le Président Djukanovic n'a plus de majorité au Parlement et le gouvernement n'avait donc plus d'assises pour travailler. L'alliance entre les fédéralistes et les indépendantistes a porté quelques fruits: mise en évidence du caractère mafieux de l'appareil d'État via des discours politiques ou via des reportages dans les médias publics desquels les hommes de Djukanovic ont été virés.

Justement, à propos des médias, on assiste à un nivellement par le bas généralisé. Entre les propagandistes à l'agonie du régime actuel et les nouveaux directeurs de rédaction inexpérimentés, ce ne sont que coups bas et manipulations. Il faut toutefois souligner qu'après avoir été mise au frigo, la voix de l'opposition essaye de communiquer avec peine et avec des bouts de ficelle. Mais les plus flagrantes manipulations ont été perpétrées par des médias privés contrôlés par le gouvernement. Un exemple parmi d'autres: le nouveau quotidien "Publika", que l'on sait financé par le DPS, a publié une photo de Predrag Bulatovic, le leader de l'opposition, en campagne à Kolasin. Seulement une partie de la photo puisque la rédaction a détouré la silhouette de Bulatovic et a titré que les Kolasiniens lui ont tourné le dos, pour expliquer que peu de gens sont venus l'écouter.

Mais la presse d'opposition veille et a publié la photo originale où l'on voit qu'en fait Bulatovic s'adresse à une salle des sports de Kolasin pleine.

L'autre petit fait craquant et donc tout aussi futile est le mini-scandale qui a éclaté à l'ouverture d'un récent journal télévisé. La journaliste était censée lire une information peu favorable au gouvernement: le démenti de l'administration américaine que les États-Unis octroient une aide de plusieurs dizaines de millions de dollars. La demoiselle avait l'habitude de lire des informations qui arrangeaient le gouvernement (dont une certaine forme de propagande anti-serbe). Au moment où c'était son tour, elle a esquissé un large sourire, a lancé la feuille à son collègue en lui disant en direct : "Cette info, mon cher collègue, c'est vous qui allez la lire...". Elle se lève, va derrière le décor pour aller chercher son sac et quitte le studio. Elle a depuis lors démissionné. Commentaire d'une des nouvelles responsables de la télévision publique, nommée par la nouvelle coalition : "Ces journalistes vont devoir s'habituer à désormais dire la vérité...".

Mis à part le contexte détestable de la campagne, on aurait espérer entr'apercevoir une lueur de fond dans les messages à l'attention des électeurs mais ce ne furent que des dualisations sur les identités serbes ou monténégrines, sur la corruption, sur les mafias,... On a peu parlé de l'économique par exemple, sujet sensible car avec un Monténégrin sur six vivant dans la pauvreté et un salaire mensuel moyen inférieur à 100 euros, bien malin celui qui oserait proposer des lendemains qui chantent.

On peut donc, en toute légitimité, noter que le slogan de la coalition DPS/SDP au pouvoir, "Pour vivre mieux", a volé en éclats. Plus personne ne croit Djukanovic car toutes ses promesses (de l'économique jusqu'à la question de l'indépendance) n'ont pas été tenues... Il faut toutefois reconnaître, à décharge de Djukanovic, que l'Union européenne lui a mis des bâtons dans les roues en privilégiant la solution fédérale.

Mais, de manière générale, tout le tissu social et économique monténégrin est plongé dans une crise grave alors que la situation en Serbie est encourageante et en développement favorable constant.

Aujourd'hui les Monténégrins, qui vivent une crise économique très grave, ont le choix entre:

- les messages rassurants de Djukanovic sur l'amélioration du niveau de vie, sur l'européenisation du pays et la promesse d'un référendum dans trois ans (encore un)... À la clé, une équipe rôdée et "compétente".
- la volonté des unionistes de sanctionner les mafieux au pouvoir et de maintenir un lien fort avec la Serbie. Problème : le capital confiance n'est pas là et les propositions concrètes manquent à l'appel.
- et le programme idéaliste du LSCG qui voudraient appliquer une politique "mains propres" pour un Monténégro indépendant alors que son travail parlementaire est parfois loufoque.

Lors des dernières élections municipales, on pouvait constater que la coalition DPS/SDP de Djukanovic ne détenait principalement le pouvoir que dans les municipalités où les Musulmans ou les Albanais constituent une forte minorité. Le LSCG et les partis unionistes s'étant alliés à moyen terme dans le but d'en finir avec le système Djukanovic. Résultats ce dimanche.

Nombre de sièges au Parlement : 75
454.437 électeurs répartis sur 1096 bureaux de vote

Podgorica - 23h20 : d'après une projection du Centre pour la Transition Démocratique, la coalition DPS/SDP du Président Djukanovic aurait remporté les élections législatives avec 39 sièges (majorité absolue) tandis que la coalition unioniste remporterait 30 sièges. L'Alliance Libérale (LSCG) ne récolterait que 4 sièges. Les deux représentations albanaises remporteraient chacune 1 siège. En ce qui concerne les élections municipales à Podgorica et à Tivat, ces deux villes seraient aussi tombées dans l'escarcelle du DPS/SDP.

Cliquez pour agrandir

À la lecture de ces résultats, je suis assez surpris par le score du DPS/SDP. C'est à se demander si les Monténégrins ne sont pas masos et combien de temps encore ils désirent vivre dans la pauvreté économique et culturelle. Le LSCG paye très cher son alliance avec la coalition pro-serbe et donc, une partie importante de son électorat, a viré au DPS/SDP. Les Libéraux ont même perdu Cetinje. Dans tous les cas de figures, Milo Djukanovic était gagnant. Quant aux partis pro-serbes, ils stagnent sur leur score des élections locales même si de nombreux électeurs sont aussi passés au DPS/SDP...

Nous sommes donc repartis pour quatre années d'un gouvernement qui est généralement pointé du doigt par de nombreuses autres capitales européennes pour les raisons que l'on sait. Je suis très pessimiste quant à l'avenir de mon pays car depuis près deux ans, depuis que des pays influents n'ont plus besoin de Djukanovic pour contrer Milosevic, la situation au Monténégro empire de semaine en semaine.

Vos commentaires sur le forum


...

Cliquez sur le bouton "Monténégro Archives" ci-dessus pour afficher la page des archives. Si vous disposez d'un modem téléphonique, veuillez patienter quelques dizaines de secondes avant le téléchargement complet de la page.

Les derniers articles :

JUIN 2002

06.06.2002

"LE MONTÉNÉGRO ET L'AVENIR DE LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DE YOUGOSLAVIE" - CONFÉRENCE DE JEAN-ARNAULT DÉRENS À L'UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES LE 29 JANVIER 2002. OU COMMENT LA PROPAGANDE DES RÉVISIONNISTES MONTÉNÉGRINS ATTEINT LA FRANCOPHONIE GRÂCE À LEUR AMI FRANçAIS, PRÉSIDENT DU COURRIER DES BALKANS

MAI 2002

15.05.2002

SPÉCIAL ÉLECTIONS MUNICPALES

JUIN 2001

09.06.2001

J'ACCUSE !

AVRIL 2001

22.04.2001

SPÉCIAL ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DU 22 AVRIL 2001

FÉVRIER ET MARS 2001

19.03.2001

LES MÉDIAS MONTÉNÉGRINS NE SONT PAS INDÉPENDANTS

19.03.2001

AMBIANCE PRÉ-ÉLECTORALE PEU DÉMOCRATIQUE

...

ARCHIVES

GOUVERNEMENT

- Présidence (Milo Djukanovic, en anglais et en serbe. En reconstruction)
- Gouvernement (Composition, Premier Ministre, Législation,... en anglais et en serbe. En reconstruction)
- Parlement (en serbe uniquement)

VILLES & CULTURE

- Podgorica (capitale)
- Cetinje (capitale historique)
- Budva (la plus ancienne ville de la côte: 2500 ans. Aussi la capitale touristique)
- City Theatre (la vieille ville de Budva est transformée en centre culturel pendant l'été)
- Kotor (site officiel)
- Kotor Historic Archives (Archives historiques de la ville, en anglais)
- Bar (la ville du port principal)
- Herceg-Novi (station balnéaire)
- Tivat (localité de l'unique aéroport sur la côte)
- Pljevlja (ville du Nord-Ouest)
- Théâtre National

SERVICES

PRESSE ÉCRITE

- Vijesti (quotidien proche du gouvernement, plus particulièrement de la coalition DPS/SDP)
- Pobjeda (quotidien proche du gouvernement, en phase de "restructuration")
- Dan (quotidien serbo-monténégrin d'opposition)
- Monitor (hebdomadaire indépendantiste proche des Libéraux)
- Trend (hebdomadaire jeunes)
- Omladinski Grafiti (périodique satirique)
- Montena-Fax (agence de presse, en anglais)

SITES INTERNET

- Serb Land of Montenegro (LA référence sur l'histoire et la culture du Monténégro reprise par de nombreux médias imprimés et électroniques)
- Metropolitanat du Monténégro et du Littoral (branche montenegrine de l'Eglise Orthodoxe Serbe) (en serbe et en anglais)
- Montenegrin Search Engine
- Media Club (informations en serbe, en anglais, en français (miroir de mon site) et en italien)
- Montenegro News (informations en serbe et en anglais - indépendantiste)
- PCNEN (informations en serbe et en anglais, minute par minute avec des analyses. Fonctionnant comme une agence de presse, il est plutôt objectif)
- Montenegro.com
(Géré par des indépendantistes, ce site a repris ses activités après avoir fait l'objet de nombreuses attaques de cyber-pirates pour avoir propagé une haine anti-serbe gratuite. De nombreuses cartes postales du Monténégro)
- Montenegro Today (informations en anglais du Centre d'Information du gouvernement. Reflet de la politique du gouvernement)
- Montenet (encyclopédie en anglais sur le Monténégro. Quelques éléments révisionnistes mais constitue quand même une bonne base)
- Rastko Projekat (Bibliothèque en ligne des traditions et cultures serbes du Monténégro)
- Cafe del Montenegro (cybercafé)
- Albanais du Monténégro

DIASPORA

- Njegos.net - The real voice from the Diaspora (la majorité de la diaspora est contre l'indépendance)
- Montenegrin Association of America (indépendantiste, site révisionniste par Blazo Sredanovic)
- Montenegrin Ethnic Association of Australia (indépendantiste - de nombreux ressources inédites mais aussi révisionniste à de nombreux égards)

milic.net/montenegro classé "site à voir" par Yahoo.FR

"Site personnel de Branislav Milic. Particulièrement soigné et très complet..."